Primes énergie du Grand Nancy


Pour vos travaux d’isolation, de chauffage et de ventilation, faites-vous accompagner pour sécuriser votre projet.

La Maison de l'Habitat et du Développement Durable vous informe sur les dispositifs les plus avantageux selon votre situation.

    Des conseillers Info-Energie du réseau FAIRE vous proposent des conseils neutres et gratuits
    pour :
  • vous présenter les équipements et matériaux accessibles sur le marché,
  • vous orienter vers des professionnels de la performance énergétique (organismes, bureaux d’études ou entreprises),
  • vous permettre de faire vérifier vos devis,
  • vous accompagner dans votre demande de Primes énergie.

Contactez la Maison de l'Habitat et du Développement Durable

au 22-24, viaduc Kennedy - Esplanade Philippe Seguin à Nancy
au 03.54.50.20.40

Simulez en ligne vos Primes énergie du Grand Nancy

Qu'est-ce que les Primes énergie du Grand Nancy ?

La Métropole du Grand Nancy œuvre depuis de longues années en faveur de la transition énergétique et plus particulièrement dans la rénovation de l’habitat privé.

Les Primes énergie du Grand Nancy sont adossées au dispositif national des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE).

En tant qu’éligible à ce dispositif, la Métropole accompagne financièrement les porteurs de projets de maîtrise de l’énergie et encourage ainsi sur son territoire les bonnes pratiques environnementales des acteurs de la rénovation énergétique.

Les chiffres clés

4 millions € d’aides financières
4 000 projets accompagnés
52 GWh d'économies d'énergie
10 000 kg de CO2 évités par an

N'oubliez pas...

Pour bénéficier de ces Primes énergie vous devez :

- faire appel à un professionnel labellisé RGE

- effectuer votre demande auprès de la Métropole du Grand Nancy avant de signer vos devis

Opération "Coup de pouce Chauffage" et "Coup de pouce Isolation" du Grand Nancy

Dans le cadre du dispositif des Certificats d’Économies d’énergie (CEE), appelé également « Primes énergie », la Métropole du Grand Nancy est signataire des deux chartes d’engagement « Coup de pouce Chauffage » et « Coup de pouce Isolation » mises en place par le Ministère de la Transition écologique et solidaire dans son arrêté du 31 décembre 2018.

En versant des Primes dans le cadres des opérations « Coup de pouce Chauffage » et « Coup de Pouce Isolation » le Grand Nancy a pour objectif d’inciter financièrement les consommateurs finals, notamment ceux en situation de précarité énergétique, à rénover leurs moyens de chauffage de leur logement et/ou à réaliser l’isolation de leurs combles, toiture ou plancher bas.

Le « Coup de pouce Chauffage » et le « Coup de pouce Isolation » sont cumulables avec les offres "Habiter mieux agilité" de l'ANAH, et le reste à charge peut bénéficier du crédit d'impôt pour la transition énergétique (30%) et de l'éco-prêt à taux zéro. Par contre, ce dispositif n’est pas cumulable avec les aides de l’ADEME ou les offres des acteurs éligibles du dispositif CEE pouvant donner lieu à la délivrance de certificats d’économies d’énergie dont notamment les offres "Habiter mieux sérénité" de l’ANAH.

Les bénéficiaires de l’opération « Coup de pouce Isolation » pourront être contactés par un organisme de contrôle accrédité par le Grand Nancy afin de vérifier la bonne réalisation de l’ensemble des opérations d’isolation des combles ou toitures réalisées correspondant à la fiche BAR-EN-101, ainsi que de l’ensemble des opérations d’isolation des planchers bas réalisées correspondant à la fiche BAR-EN-103. Le Grand Nancy s’engage à signaler aux organismes de qualification et de certification RGE tout manquement manifeste aux règles de l’art ou de non qualité manifeste relevé par l’organisme de contrôle et à apporter les mesures correctives en cas de problème détecté.

Votre artisan est-il labellisé reconnu garant de l'environnement (RGE) ?

L’installateur doit posséder la certification RGE dans le domaine des travaux concernés.

Cette certification doit couvrir la période allant de la date de signature du devis à la date de facturation des travaux.

Elle est également indispensable pour pouvoir profiter des autres aides de l’Etat pour la rénovation énergétique (Crédit d’impôt pour la transition énergétique, Eco-PTZ,…).

Vos travaux sont-ils éligibles ?

Les travaux doivent être réalisés par un professionnel labellisé RGE, dans un bâtiment résidentiel existant depuis plus de 2 ans.

La résistance thermique (R) minimale de l’isolant mis en œuvre doit être :

  • R≥7 m2.K/W en plancher des combles
  • R≥6 m2.K/W en rampants de toiture

La résistance thermique est évaluée selon la norme NF EN 12664, la norme NF EN 12667 ou la norme NF EN 12939 pour les isolants non réfléchissants et selon la norme NF EN 16012+A1 pour les isolants réfléchissants.

Le professionnel RGE doit effectuer une visite technique du bâtiment préalablement à l’établissement du devis.

    La facture des travaux devra comporter les mentions suivantes :
  • mise en place d’une isolation de combles ou de toiture;
  • marque, référence, épaisseur et surface de l’isolant installé ;
  • résistance thermique de l’isolant ;
  • date de visite préalable du bâtiment.

La résistance thermique (R) minimale de l’isolant mis en œuvre doit être :

  • R≥4.5 m2.K/W en toiture terrasse

La résistance thermique est évaluée selon la norme NF EN 12664, la norme NF EN 12667 ou la norme NF EN 12939 pour les isolants non réfléchissants et selon la norme NF EN 16012+A1 pour les isolants réfléchissants.

    La facture des travaux devra comporter les mentions suivantes :
  • mise en place d’une isolation de toiture terrasse ;
  • marque, référence, épaisseur et surface de l’isolant installé ;
  • résistance thermique de l’isolant.

La résistance thermique (R) minimale de l’isolant mis en œuvre doit être :

  • R≥3.7 m2.K/W en murs

La résistance thermique est évaluée selon la norme NF EN 12664, la norme NF EN 12667 ou la norme NF EN 12939 pour les isolants non réfléchissants et selon la norme NF EN 16012+A1 pour les isolants réfléchissants.

    La facture des travaux devra comporter les mentions suivantes :
  • mise en place d’une isolation des murs ;
  • marque, référence, épaisseur et surface de l’isolant installé ;
  • résistance thermique de l’isolant.

La résistance thermique (R) minimale de l’isolant mis en œuvre doit être :

  • R≥3 m2.K/W en plancher bas

La résistance thermique est évaluée selon la norme NF EN 12664, la norme NF EN 12667 ou la norme NF EN 12939 pour les isolants non réfléchissants et selon la norme NF EN 16012+A1 pour les isolants réfléchissants.

    La facture des travaux devra comporter les mentions suivantes :
  • mise en place d’une isolation d’un plancher bas ;
  • marque, référence, épaisseur et surface de l’isolant installé ;
  • résistance thermique de l’isolant ;
  • date de visite préalable du bâtiment.

Une visite technique préalable du professionnel est obligatoire avant l'établissement du devis.

L’opération ne concerne que les maisons individuelles.

L’appareil doit répondre, au minimum, aux critères de la classe 5 de la norme NF EN 303.5 ou être labellisé « Flamme Verte ». Ce label garantit les performances énergétiques et environnementales d’une chaudière.

L’éligibilité à l’opération Coup de pouce concerne le remplacement de chaudières individuelles au charbon, au fioul ou au gaz, autre qu’à condensation.

    La facture des travaux devra comporter les mentions suivantes :
  • Marque et modèle de l’équipement installé;
  • Marque, modèle de l’équipement remplacé et type d’énergie avant travaux (si éligible Coup de pouce)
  • Appareil de classe 5 de la norme NF EN 303.5 ou Label flamme verte.

La chaudière gaz installée doit être à condensation.

  • La puissance thermique nominale de la chaudière est inférieure ou égale à 70kW.
  • L’efficacité énergétique saisonnière (ETAS) est supérieure ou égale à 92% (hors dispositifs de régulation).
  • La chaudière est équipée d’un régulateur (type thermostat) de classe IV ou supérieure tel que défini dans le règlement européen n°813/2013.

L’éligibilité à l’opération Coup de pouce concerne le remplacement de chaudières individuelles au charbon, au fioul ou au gaz, autre qu’à condensation.

    La facture des travaux devra comporter les mentions suivantes :
  • Marque et modèle de l’équipement à condensation installé;
  • Marque, modèle de l’équipement déposé (non-condensation) et le type d’énergie de chauffage avant travaux (si éligible Coup de pouce)
  • ETAS de la chaudière
  • Classe du régulateur

Les PAC associés à une chaudière pour le chauffage ou les PAC dédiées au chauffage de l’eau chaude sanitaire ne sont pas éligibles.

Selon le règlement européen n°813/2013, l’efficacité énergétique saisonnière (ŋs) de la PAC devra afficher au minimum 111 % pour une PAC moyenne ou haute température et 126 % pour une PAC basse température (hors dispositifs de régulation).

  • Si l’eau de chauffage ne peut pas dépasser 35°C, il s’agit d’une PAC basse température ;
  • Si l’eau de chauffage ne peut dépasser 55°C, il s’agit d’une PAC moyenne température ;
  • Si l’eau de chauffage dépasse 55°C, il s’agit d’une PAC haute température.

L’éligibilité à l’opération Coup de pouce concerne le remplacement de chaudières individuelles au charbon, au fioul ou au gaz, autre qu’à condensation.

    La facture des travaux devra comporter les mentions suivantes :
  • Type de pompe à chaleur ;
  • Marque et modèle de l’équipement installé;
  • Marque, modèle de l’équipement déposé et le type d’énergie de chauffage avant travaux (si éligible Coup de pouce) ;
  • Efficacité énergétique saisonnière de la PAC.

Une PAC hybride est une PAC Air/Eau individuelle comportant un dispositif d’appoint utilisant un combustible liquide ou gazeux et une régulation de classe IV ou supérieure tel que défini dans le règlement européen n°813/2013.

Les PAC hybrides basse température et les PAC dédiés au chauffage de l’eau chaude sanitaire ne sont pas éligibles.

Selon le règlement européen n°813/2013, l’efficacité énergétique saisonnière (ŋs) de la PAC devra afficher au minimum 111 % (hors dispositif de régulation).

L’éligibilité à l’opération Coup de pouce concerne le remplacement de chaudières individuelles au charbon, au fioul ou au gaz, autre qu’à condensation.

    La facture des travaux devra comporter les mentions suivantes :
  • Type de pompe à chaleur et du dispositif d’appoint;
  • Marque et modèle de l’équipement installé;
  • Marque, modèle de l’équipement déposé et le type d’énergie de chauffage avant travaux (si éligible Coup de pouce) ;
  • Efficacité énergétique saisonnière de la PAC ;
  • Classe du régulateur.

En installation individuelle ou collective, les systèmes de ventilation hygroréglables bénéficient d’un avis technique du CSTB en cours de validité. Les bouches d’extraction hygroréglables et, dans le cas d’un système de ventilation de type B, les entrées d’air hygroréglables, sont certifiées CSTBat ou possèdent des caractéristiques de performance et de qualité équivalentes établies par un organisme établi dans l’Espace économique européen et accrédité selon les normes NF EN ISO/CEI 17025 et NF 45011 par le comité français d’accréditation (COFRAC).

Le caisson doit être basse consommation.

Les bouches d’extraction sont certifiées CSTBat lorsqu’elles sont hygroréglables ou, NF 205 lorsqu’elles sont autoréglables, ou possèdent des caractéristiques de performance et de qualité équivalentes établies par un organisme établi dans l’Espace économique européen et accrédité selon les normes NF EN ISO/CEI 17025 et NF 45011.

Le caisson doit être basse consommation.